Aujourd’hui, rédiger des posts, des présentations, rendre des comptes-rendus, des résumés de réunions et bien d’autres rapports écrits font partie intégrante de notre vie professionnelle. Si dans la vie privée, l’utilisation des abréviations et du langage sms est devenue relativement courante, celle-ci, pour certains d’entre nous, nous aura fait perdre l’enseignement reçu d’écrire sans aucune faute d’orthographe, de grammaire, de syntaxe et de ponctuation.

Heureusement, de nombreux outils existent pour nous aider.

Et si ceux-ci ne suffisent pas ou si l’envie et le temps manquent pour se relire, il est plus que préférable de faire appel à quelqu’un dont c’est le dada ; il est préférable de déléguer plutôt que de rendre un texte mal orthographié et mal écrit.

Car oui, on en a tous ; une offre de service à transmettre à un client, une présentation à faire, un post à publier, un article à rédiger ,…

Et non, on n’a pas toujours vraiment l’envie de sortir le gros dictionnaire et le Bescherelle pour vérifier si cette rédaction est correcte.

Des alternatives bien plus rapides existent et voici quelques pistes qui pourront vous aider :

Utiliser le logiciel intégré à votre traitement de texte. Word, par exemple, est déjà une bonne base. Celui-ci mettra en surbrillance ou soulignera les fautes de frappes.

Malheureusement, il n’est pas suffisant pour corriger toutes les erreurs autre que l’orthographe. Pour exemple : « il ont écrit un texte cent faute d’orthographes. » On est d’accord qu’aucun mot n’est mal écrit mais je suis sûre que la phrase vous trouble autant que moi.

Des correcteurs d’orthographes peuvent aussi être ajouté à votre navigateur internet, bien utiles pour les posts en lignes et déjà un peu mieux que celui de Word. Et lorsque la correction ou l’alternative est proposée, on est déjà un peu plus rassuré.

Mais quid de la syntaxe et de la grammaire qui sont tout aussi important que l’orthographe ?

En voici quelques uns dont je vous laisse faire votre propre opinion après utilisation, tout en ayant à l’esprit qu’aucun n’est infaillible.

  • Antidote complet et payant ; il est le logiciel le plus connu et le plus utilisé. Considéré comme le référencement dans ce domaine, il vous aidera aussi dans la rédaction de vos textes en vous guidant en matière de style et de typographie à utiliser.
  • Scribens est un outil gratuit, simple et pratique à utiliser. Il propose la correction d’orthographe, de ponctuation, de conjugaison et de grammaire. Attention! Il n’est pas aussi optimal qu’on ne le pense.
  • Languagetool est aussi une très bonne alternative gratuite qui propose la correction grammaticale, de style et d’orthographe.
  • BonPatron est un autre outil gratuit et facile à utiliser mais qui présente des lacunes.

Ces quelques exemples, les plus courants car bien d’autres existent, sont là pour nous aider. N’oublions pas que le cerveau humain est l’un des outils les plus remarquables et qu’il vous sera, très souvent, le meilleur des soutiens.

La lecture est aussi un très bon moyen de développer cette compétence : en plus de faire travailler l’imagination, la réflexion et d’apprendre, elle permet aussi, inconsciemment, de développer son vocabulaire et sa rédaction (orthographe, grammaire, syntaxe,…).

Et si vraiment, ce n’est pas votre fort ou que vous n’avez pas le temps ; déléguez ! Faire appel à quelqu’un qui vous aidera, vous guidera ou même qui le fera pour vous (après tout, chacun son métier) est aussi un moyen d’optimaliser votre temps.

Bonne rédaction à tous! 🙂